Bip sous BASH

vendredi 3 juillet 2009
par  Jerome ROBERT
popularité : 6%

Il y a au moins deux possibilités pour supprimer le bell ou bip du bash :

 

  • xset b off
  • utilisation du fichier inputrc

 

 

Pour ce faire il fait crée ou modifier le fichier /.inputrc

 /.inputrc

set bell-style visible

 

Pour en savoir plus ....

 
Voici la source de ce qui suis 
http://www.linux-france.org/article/man-fr/man1/bash-1.html

Readline peut être personnalisé en ajoutant des commandes
dans le fichier d’initialisation dont le nom est contenu
dans la variable INPUTRC, ou, s’il elle n’existe pas, dans
le fichier  /.inputrc. Quand un programme qui utilise la
bibliothèque readline démarre, le fichier d’initialisation
est lu, et les affectations de touches et de variables
sont effectuées. Il n’y a que peu de constructions
autorisées dans le fichier d’initialisation. Les lignes
blanches sont ignorées. Les lignes commençant par # sont
considérées comme des commentaires, les lignes commençant
par un $ indique une construction conditionnelle. Les
autres lignes contiennent les affectations de touches et
les assignations de variables.

La syntaxe des affectations de touches dans le fichier
 /.inputrc est simple. Les seules choses nécessaires sont
le nom d’une commande, ou le texte d’une macro, et la
séquence de touches à laquelle il faut l’affecter. Les
touches peuvent être indiquées de deux manières : sous
forme de nom symbolique, éventuellement précédé de Meta-
ou Control-, ou sous forme de séquence de touches. Lorsque
l’on utilise la forme touche :nom_de_fonction ou macro,
touche est le nom de la séquence de touches épelée en
Anglais. Par exemple :

Control-u : universal-argument

Meta-Rubout : backward-kill-word
Control-o : ">&sortie"

Dans ces exemples, C-u est assigné à la fonction univer­
sal-argument, M-DEL à la fonction backward-kill-word, et
C-o est affecté à la macro exprimée dans la partie gauche
(c’est à dire insèrera >&sortie sur la ligne).

Avec la seconde forme, "touches" :nom_de_fonction ou macro,
touches n’est plus un nom symbolique, mais décrit une
séquence complète de touches entre guillemets. Certaines
séquences d’échappement dans le style GNU Emacs peuvent
être utilisée, comme dans l’exemple suivant :

"\C-u" : universal-argument
"\C-x\C-r" : re-read-init-file
"\e[11 " : "Touche Fonction 1"

Dans cet exemple, C-u est à nouveau assigné à la fonction
universal-argument, C-x C-r à la fonction
re-read-init-file, et ESC [ 1 1   insèrera le texte Touche
Fonction 1. L’ensemble complet des séquences d’échappe­
ment est le suivant :

\C- préfixe Contrôle

\M- préfixe Méta

\e caractère d’échappement

\ backslash

\" un guillemet littéral

\’ un apostrophe littéral

Lorsque l’on saisit le texte d’une macro, il faut utiliser
des apostrophes ou des guillemets pour indiquer la défini­
tion de la macro. Les textes non protégés sont considérés
comme des noms de fonctions. Le backslash protègera
n’importe quel caractère dans la définition d’une macro, y
compris " et ’.

Bash permet d’afficher ou de modifier les affectations des
touches avec la commande interne bind. On peut changer de
mode d’édition durant une session interactive en utilisant
l’option -o de la commande interne set (voir le paragraphe
COMMANDES INTERNES DU SHELL plus bas).

Readline dispose de variables permettant de personnaliser
encore plus son comportement. Une variable peut être con­
figurée dans le fichier inputrc avec une déclaration de la
forme

set nom_de_variable valeur

Sauf contre-indication, les variables de readline prennent
les valeurs On ou Off. Les variables, et leurs valeurs
par défaut, sont :

horizontal-scroll-mode (Off)
Si cette variable contient la valeur On, readline
utilisera une seule ligne d’affichage, et la fera
défiler horizontalement si elle devient plus longue
que la largeur de l’écran, plutôt que de basculer
sur une nouvelle ligne.
editing-mode (emacs)
Cette variable indique si readline doit démarrer
avec des affectations de touches similaires à emacs
ou à vi. editing-mode peut prendre les valeurs
emacs ou vi.
mark-modified-lines (Off)
Si cette variable est configurée sur On, les lignes
d’historique qui ont été modifiées seront précédées
à l’affichage d’un astérisque (*).
bell-style (audible)
Cette variable permet de contrôler le comportement
de readline lorsqu’il faut déclencher le signal
sonore du terminal. Si cette variable contient la
valeur none, readline n’utilise pas le signal
sonore ; si elle contient visible, readline utilise
un avertisseur visuel si c’est possible ; si elle
contient audible, readline essaie d’utiliser le
signal sonore du terminal.
comment-begin (``#’’)
Cette chaîne est insérée dans le mode vi quand la
commande vi-comment est exécutée.
meta-flag (Off)
Si cette variable contient la valeur On, readline
acceptera des saisies sur huit bits (autrement dit
il ne supprimera pas le huitième bit), quelque soit
le terminal utilisé.
convert-meta (On)
Si cette variable contient la valeur On, readline
transformera en séquences ASCII les caractères
ayant leur huitième bit à 1. Il suprimera ce
huitième bit, et insèrera comme préfixe le car­
actère d’échappement (en utilisant ce caractère
d’échappement comme préfixe méta).
output-meta (Off)
Si cette variable contient la valeur On, readline
affichera directement les caractères ayant leur
huitième bit à 1, plutôt que d’utiliser une
séquence d’échappement avec le préfixe méta.
completion-query-items (100)
Lors de la complétion de commandes, si le nombre de
possibilités est supérieur à cette valeur, on
demandera confirmation à l’utilisateur avant
d’afficher la liste des possibilités. Le nombre de
complétions possibles est déterminé par la commande
possible-completions.
keymap (emacs)
Configure l’affectation des touches. Les jeux
d’affectations disponibles sont emacs, emacs-stan­
dard, emacs-meta, emacs-ctlx, vi, vi-move, vi-com­
mand, et vi-insert. vi est équivalent à vi-com­
mand ; emacs est équivalent à emacs-standard. La
valeur par defaut est emacs ; notez que la configu­
ration de la variable editing-mode modifie aussi
l’affectation par défaut.
show-all-if-ambiguous (Off)
Cette variable agit sur la complétion des comman­
des. Lorsqu’elle contient la valeur on, toutes les
complétions possibles sont affichées immédiatement
plutôt que de déclencher l’avertisseur sonore.
expand-tilde (Off)
Si cette variable contient la valeur on, le
développement du tilde est effectué lorsque read­
line tente une complétion de commandes.

Readline propose un mécanisme inspiré des possibilités de
compilation conditionnelle en C, qui permet d’effectuer
certaines assignations de variables, ou affectations de
touches en fonction du résultat d’un test. Il y a trois
directives utilisables.


Commentaires  forum ferme

Statistiques

Dernière mise à jour

mercredi 5 juillet 2017

Publication

264 Articles
Aucun album photo
Aucune brève
6 Sites Web
2 Auteurs

Visites

59 aujourd’hui
217 hier
531723 depuis le début
2 visiteurs actuellement connectés